Publié le 25.01.2021

 

HydroCOVID : participez à l’évaluation d’un nouveau traitement contre la Covid-19 !

Sommaire

Coordonnée par le laboratoire TIMC, une équipe de médecins et chercheurs grenoblois lance un appel à volontaires pour une nouvelle étude évaluant un complément alimentaire qui pourrait limiter les complications de la Covid-19 et permettre une meilleure récupération.

Depuis quelques années, le laboratoire TIMC (CNRS/UGA/Grenoble INP/VetagroSup) de Grenoble travaille en partenariat avec le CHU Grenoble Alpes sur les applications médicales de l’hydrogène. Plusieurs expériences récentes ont renforcé l’opinion des chercheurs du laboratoire sur l’intérêt potentiel de l'hydrogène comme traitement spécifique de la Covid-19.

L’espoir d’un traitement contre les complications de la Covid-19

Par son rôle anti-oxydant puissant, l’hydrogène pourrait avoir un effet bénéfique permettant d'éviter l’emballement des réactions inflammatoires qui conduit aux complications de la Covid-19. Cette hypothèse est étayée par de nombreux arguments précliniques et théoriques. Les propriétés anti-oxydantes de l’hydrogène ont été utilisées dans la prise en charge des formes graves de la maladie, en Chine en particulier, mais il n’existe aucune étude randomisée avec ce produit dans les formes non graves, qui sont les plus fréquentes.

Alors qu’il n’y a à ce jour aucun traitement efficace pour les patients atteints par la Covid-19 sans éléments de gravité, l'étude HydroCOVID en cours a pour but d’évaluer l'intérêt clinique d'un traitement de 21 jours à l'hydrogène. Une cure d'eau enrichie à l'hydrogène, simple, gratuite, sans danger et à domicile. Mené par des médecins associés à une équipe de spécialistes en recherche clinique et des scientifiques de Grenoble**, le projet souhaite pouvoir, par les actions de l’hydrogène, réduire les effets de fatigue, de sensation d’essoufflement et surtout les risques d’aggravation de la maladie.

L’appel à volontaires pour l’étude HydroCOVID est lancé !

L’appel à volontaires pour l’étude concerne des personnes de 60 ans et plus avec des symptômes de la Covid-19, qui viennent d’être diagnostiquées Covid-19 (ou qui viennent d’être testées et sont en attente de leur résultat), ne présentant aucun signe de gravité et pouvant ainsi être prises en charge à domicile par leur médecin traitant. Une des originalités du protocole repose sur le fait que les visites d’inclusion se feront par téléconsultation.

Lancé le 21 janvier 2021, l'essai clinique s'adresse aux habitants de la métropole grenobloise, de Valence, Romans et Montélimar. Les organisateurs espèrent pouvoir rapidement réunir les 450 patients nécessaires pour cette étude afin d’obtenir une conclusion statistiquement fiable avant le mois d’avril 2021.

Vous n’êtes pas concerné par l’étude ? Vous pouvez cependant participer aussi au développement de ce nouveau traitement en relayant l’appel à volontaires dans votre entourage.

 

POUR EN SAVOIR PLUS ET PARTICIPER À L’ÉTUDE HYDROCOVID

 

* Ce complément alimentaire expérimental ne remplace pas la vaccination contre la COVID-19 quand elle vous sera proposée dans le cadre de la stratégie vaccinale en France.

** Coordonné par le laboratoire TIMC, le projet a pour principal investigateur le Dr Yoann Gaboreau, médecin généraliste, et maître de conférences des universités-praticien ambulatoire au Département de médecine générale de la Faculté de médecine de l’UGA, membre du groupe de travail de recommandations à la Haute autorité de santé sur la Covid longue, membre actif de la recherche "Covid-19 en soins ambulatoires et Covid longue" auprès du consortium REACTing (Recherche et action ciblant les maladies émergentes infectieuses).
Le responsable de la méthodologie est le Pr Jean-Luc Bosson et le responsable scientifique est le Pr Philippe Cinquin, tous deux médecins de Santé publique et professeurs des universités-praticiens hospitaliers à l’UGA et au CHU. Une vingtaine de médecins généralistes sont les investigateurs en charge des inclusions.
Le promoteur est AGIR à dom, prestataire de santé à domicile expert dans l'accompagnement des patients, et qui dispose d’une habilitation à faire des essais cliniques à domicile.

 

Source

Lire l'article publié le 25/01/2021 sur le site de l'université de Grenoble Alpes.