Publié le 24.02.2021

Modélisation de Covid-19 : l'Institut Pasteur met en ligne un nouvel espace dédié sur pasteur.fr

Dans la lutte contre les maladies transmissibles, il est important de comprendre comment les agents infectieux se propagent dans la population pour évaluer l’impact des épidémies qu’ils génèrent, anticiper leur évolution ainsi que l’efficacité des mesures de contrôle. Les modèles mathématiques sont un outil utile pour décrire ces dynamiques épidémiques complexes et multifactorielles, et interpréter des données épidémiologiques souvent limitées.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’Institut Pasteur a utilisé ces approches pour étudier la diffusion du virus SARS-CoV-2. Ces analyses permettent d’estimer les risques associés à l’infection, d’évaluer l’impact des mesures de contrôle, de suivre la diffusion du virus SARS-CoV-2, en estimant par exemple la proportion de la population ayant été infectée et de produire des projections pour anticiper sur le court terme les besoins hospitaliers des patients Covid-19.

 

Proportion de la population ayant été infectée par SARS-CoV-2. Tableau 1 : en fonction du temps (de mars 2020 à février 2021). Tableau 2 : en fonction de l’âge. Estimations au 22 février 2021.

Plus récemment, des modèles mécanistiques ont été développés pour monitorer la progression des variants en France et caractériser la course qui s’annonce entre ces variants et les vaccins. 

 L’Institut Pasteur a mis en place un espace dédié pour consulter ces travaux réalisés par l’unité de Modélisation mathématiques des maladies infectieuses, dirigée par Simon Cauchemez. Cet espace permettra de prendre connaissance de données sur la dynamique actuelle ainsi que des travaux de recherche de l’équipe.

 

Projection à court terme des besoins hospitaliers pour les patients Covid-19 en France Métropolitaine. Projections datées du 22 février 2021. Dans chaque panneau, les données brutes sont représentées par une ligne grise et les données lissées (pour enlever les variations liées aux week-ends notamment) par une ligne noire. Dans le panneau A, sont indiquées les projections de chaque modèle individuel ainsi que celles du modèle d’ensemble (trait gras bleu en pointillés) qui correspond à la moyenne des modèles individuels. La zone en bleu clair indique l’intervalle de confiance des projections du modèle d’ensemble. Dans les autres panneaux, sont uniquement indiquées les projections pour le modèle d’ensemble.

 

Accéder à l’espace dédié aux modélisations de l’épidémie de Covid-19

 

Source

Lire le communiqué de presse publié le 24/02/2021 sur le site de l'Institut Pasteur.