Publié le 25.01.2021

Se tester contre la Covid-19 avec son smartphone...

Se tester contre le Covid-19 avec son smartphone sera possible dans les semaines à venir

De premiers essais cliniques viennent de débuter au CHU de Lille (avec le Dr Alidjinou, Dr Engelmann, Dr Emmanuel Faure et Pr Poissy). L’objectif : valider une technologie de détection électrochimique révolutionnaire capable d’indiquer en moins de 10 minutes si un patient est infecté ou non du Covid-19. Ce projet, c’est Cordial-S, porté par Lille et Marseille, il est soutenu par l’Europe dans le cadre de son appel à projet H2020 « Covid-19 ».

« La fiabilité de ce dispositif avoisine à 90 % celle des tests PCR (soit bien plus que les tests antigéniques). Il pourrait être utilisé dans le domaine de la santé pour les services des urgences notamment. Mais d’autres secteurs accueillants du public pourraient être aussi intéressés. A moyen terme, le recours à un prélèvement salivaire plutôt que nasopharyngé est également envisagé. Cela permettrait plus d’autonomie pour l’utilisateur. ». explique Sabine Szunerits.

Déjà 200 prélèvements ont été analysés au CHU de Lille, avec des résultats concluants. L’enjeu est maintenant de pouvoir le produire de manière industrielle tout en conservant la haute qualité des électrodes. Pour ce faire, la création d’une start-up à Lille a été lancée.

Notre idée est de développer un dispositif de détection du Covid-19 capable d’indiquer en moins de 10 minutes si un patient est infecté ou non.

 

Le projet Cordial-S est porté par l’Université de Lille, en collaboration avec le CNRS de Lille (Pr Sabine Szunerits) et de Marseille (Dr Alain Roussel), le CHU de Lille, Inserm (Pr David Devos), une société Irlandaise Magnostics Ltd, Israélienne Photonicsys Ltd et française Colmeris et l’Université de Louvain Belgique.

 

En savoir plus sur les projets recherche Covid-19 en cours : Présentation Task Force – Research Covid Lille – CHU de Lille

 

Source

Lire l'article publié le 25/01/2021 sur le site du CHU Lille.