Publié le 01.02.2021

 

Valneva : le succès d’un vaccin d’une société née dans les laboratoires INRAE

Le 28 janvier 2021, la société franco-autrichienne Valneva a annoncé la production de son candidat-vaccin contre la COVID-19, actuellement en essai clinique de Phase 1/2. Ce lancement précoce vise à optimiser les procédés de production et de livraison. Il s’agit actuellement du seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe. Un succès en partie français, puisque Valneva est née de la fusion entre la société autrichienne Intercell AG et Vivalis, une start-up française née dans les laboratoires INRAE !

La start-up Vivalis est née en 1999 avec pour objectif de produire des protéines à visée thérapeutique grâce à des cellules souches d’origine aviaire. Les premiers procédés utilisés par la société se sont appuyés sur le savoir-faire du « Laboratoire de biologie moléculaire et cellulaire » (Inra-Cnrs-ENSL) basé à Lyon. Ce laboratoire a mis au point dans les années 1990 un procédé d’isolation et de culture de cellules-souches de poulet, sous l’impulsion de son directeur de l’époque et d’un chargé de recherche de l’Inra. Un brevet sur cette technologie a été licencié par l’Inra à Vivalis dès sa création ce qui lui a permis d’asseoir une position de pionnier dans l’utilisation de ces nouvelles méthodes. Les recherches collaboratives entre l’Inra et Vivalis ont permis de nouvelles avancées dans les biotechnologies de production de protéines d’intérêt dans un système aviaire et conduit au dépôt d’un brevet conjoint entre Vivalis et le laboratoire académique partenaire en 2001.

Les activités de la société se sont structurées par la suite autour des domaines de production de vaccins anti-viraux, d’anticorps monoclonaux, de protéines thérapeutiques et de candidats médicaments biologiques basés sur des lignées de cellules souches aviaires particulièrement performantes sur les plans biologique et industriel.

En 2013, Vivalis a fusionné avec la société autrichienne Intercell AG afin de créer un leader européen des vaccins sous le nom de Valneva SE dont le siège social est localisé en France à Saint-Herblain (Loire-Atlantique). Aujourd’hui, pour faire face à la crise de la COVID-19, cette société développe un candidat vaccin basé sur une technologie éprouvée : celle des particules de virus inactivées.  Il est actuellement en phase 1/2 d’essai clinique impliquant 150 personnes au Royaume-Uni, les premiers résultats sont attendus en avril 2021. La société a d’ores et déjà lancé la production de son candidat vaccin afin d’optimiser la logistique. Les premières doses devraient être livrées fin 2021 au Royaume-Uni et en janvier 2022 en Europe.

 

Source

Lire l'article publié le 01/02/2021 sur le site de l'Inrae.